Dimanche après-midi, Noémie Charpentier, qui prépare activement le lancement de sa ferme aquaponique sur le secteur de l’Abbaye, a reçu la visite de Philippe et Isabelle Leroy, de Rambervillers, demeurant à Rueil-Malmaison, et qui font partie de l’association des Vosgiens de Paris, laquelle a décidé de participer à l’aventure de Noémie, sous forme d’un don.

Et Philippe, qui est administrateur au sein de l’association, d’expliquer le pourquoi de cette décision : « J’ai eu vent du projet de Noémie Charpentier par l’intermédiaire de la conseillère régionale Sylvie D’Alguerre et l’idée m’a paru des plus intéressantes. C’est ainsi que j’ai proposé au conseil d’administration d’apporter une participation financière à cette idée qui, pour nous, est fort intéressante puisqu’elle a trait à l’écosystème et à l’écologie. De plus, favoriser l’installation d’un jeune Vosgien qui expose un projet innovant est une proposition à laquelle l’association n’a pas été insensible ! ».

Dimanche après-midi, outre le fait que P. Leroy est venu apporter la bonne parole sous la forme de l’accord participatif des Vosgiens de Paris au projet, il était aussi venu quérir de nombreux renseignements auprès de Noémie Charpentier sur le fonctionnement de cette ferme aquaponique qui est la culture des plantes maraîchères et aromatiques, en symbiose avec des poissons.

Et pour expliquer de façon concrète le fonctionnement de cette culture, la jeune Calmosienne a présenté une « mini-ferme » réalisée à très petite échelle, histoire de prouver à tout un chacun que ce projet est des plus performants mais aussi et surtout écologique et permet de faire pousser des légumes beaucoup plus rapidement que la méthode traditionnelle « dès lors que l’équilibre de l’eau est trouvé ! », insiste Noémie. Au fil de la discussion, on apprend que la structure s’étendra sur 1500 m² et que 25 kg de poissons trouveront place dans un mètre-cube d’eau.

Pour l’heure, l’entreprise est dans sa campagne de financement participatif avec comme objectif une collecte de 20000 €. Et les choses avancent bien…

Précisons que la conseillère régionale, Sylvie D’Alguerre était également présente, venue en voisine, elle qui réside à deux de là.